FAQ

  • A quel moment contacter le facilitateur graphique ? ==> Idéalement lorsque le déroulé de la session est en cours de conception, notamment lorsque l’on souhaite combiner facilitation et visualisation. Le but étant de convenir ensemble du rôle de la facilitation graphique tout au long de la session planifiée.  Même pour une simple intervention de graphic recording (prise de note visuelle en direct), le recorder a besoin de bien avoir en tête les objectifs de la session mais également de son intervention.
  • Quand insérer la facilitation graphique dans le processus de travail collectif ? ==> Facilitation graphique lorsque l’on a besoin de prendre une décision, mettre à plat une situation, produire des idées, communiquer un projet = utilisation de templates visuels, prise de note visuelle structurante en direct. Graphic recording davantage dans le cas de conférences, intervenants en publics, guest speakers ou restitution de travaux de groupes (émotions mises en valeur). Dans les deux cas, l’impact du visuel sur la mémorisation et la motivation du groupe sont décisifs.
  • Facilitation graphique / Graphic recording ? ==> Deux objectifs bien distincts, consulter l’onglet MES PRESTATIONS. A noter : tous les facilitateurs graphiques n’interviennent pas en tant que facilitateurs de groupes au sens traditionnel du terme, à vérifier avec le prestataire « visuel » concerné. 
  • Peut-on l’utiliser en session individuelle ? ==> Absolument, dans ce cas, c’est le rôle de facilitation qui prévaut. Il s’agira de visualiser une situation, un challenge, un projet et éventuellement de construire ensemble un poster de synthèse visuel qui servira ensuite pour communiquer, fédérer d’autres acteurs.
  • Ce que la Facilitation graphique ne fait pas ==> Si la Facilitation Graphique aide à la clarification des idées et aide à la prise de décision, elle ne prend pas position. C’est donc au problem owner de bien réfléchir en amont avec le facilitateur visuel comment l’intégrer dans la session de travail. Parce qu’elle structure en même temps qu’elle clarifie le contenu produit en direct, elle constitue une prestation de conseil et non pas une performance artistique ou graphique.
  • Est-ce du mind mapping ? ==> Pas au sens strict du terme. Néanmoins, en situation de graphic recording ou bien de conception de poster de synthèse visuelle on peut utiliser le principe de ramification pour structurer les idées. 
  • Quel matériel prévoir ? ==> En général, je fournis le papier (format largeur 1,20 cm) ainsi que mon matériel graphique (feutres). Pour les situations de facilitation avec sous-groupes, le client fournit papier ou paperboards et feutres pour les participants. Dans le plupart des cas, je prends en charge la prise de vue des visuels réalisés (nettoyage sur Photoshop inclus).
  • Comment se former ? ==> Une fois encore, Facilitation Graphique et Graphic Recording sont à distinguer. Faciliter un travail à l’aide de techniques visuelles est à la portée de tous en suivant des formations de facilitation, constituant son propre vocabulaire visuel et pratiquant régulièrement. Capturer visuellement et structurer un échange ou une élocution en direct est à mon sens un métier à part qui nécessite beaucoup d’entraînement et des formations pratiques bien spécifiques. 
  • Combien ça coûte ? ==> Bien sûr les tarifs varient en fonction des intervenants et de leur positionnement (facilitation visuelle versus illustration en direct) ainsi que de l’investissement requis par la nature du projet (préparation, conception de la session, synthèse visuelle post évènement etc…). Globalement, ils s’apparentent aux tarifs du monde du conseil.

toolbox